Zoomsurlafrance

un regard sur notre belle france

Les spécialités culinaires bretonnes

La Bretagne est une région agricole notamment pour ce qui est des produits maraîchers, le porc. C’est pourquoi, de ces produits en découlent de nombreuses spécialités telles que ses crêpes, son cidre, sa charcuterie, son chouchen. Dans un premier temps, je parlerai des fruits et légumes, qui y sont cultivés pour ensuite aboutir aux différentes spécialités culinaires de la région.

Pour ce qui est des légumes : vous avez

  • Le chou fleur, qui représente 80% de la production française. Il se consomme sous différentes formes en gratin, à la vapeur, cru…..

  • L’artichaut, là aussi la Bretagne est la première productrice française avec environ 45 000 tonnes par an. Il peut être consommé à la vinaigrette, avec de la béchamel, froid ou chaud. Vous aurez l’artichaut Castel très charnu et récolté de mai à novembre, celui de Camus, le petit violet

  • Les cocos de Paimpol ou de Cancale. Celui de Paimpol bénéficie de l’appellation AOC cultivé dans le nord-ouest des Côtes-d’Armor depuis 1998. Il s’agit d’une variété d’haricot sous forme de gousse de couleur jaune et marbrée de violet.

  • L’échalote de Léon représente 80 % des 40 000 tonnes français produit et est cultivée dans le nord Finistère appelée le Léon. On peut les consommer à la crème par exemple

  • .L’oignon de Roscoff bénéficie de l’appellation AOC de puis 2009 et se trouve au nord-ouest de la Bretagne plus exactement dans le nord Finistère. Il a une apparence rosée et a une grosseur comprise entre 40 et 80 mm

  • Le brocoli, là aussi la Bretagne est la première productrice française .Et il se récolte de mai à novembre

  • L’ail rosé de Bretagne, quant à lui se récolte à la mi-juillet

  • Le poireau

pour ce qui est des fruits : vous aurez,

  • la fraise notamment la célèbre fraise de Plougastel. Vous y trouverez deux variétés principalement la Gariguette de forme allongée et juteuse dans le nord Finistère et la Mara des bois de forme ronde très sucrée. Mais la Gariguette est la plus présente.

  • La pomme évidemment puisque la Bretagne est une grande productrice de cidre. C’est même une de ses grandes spécialités.

  • La poire notamment pour la fabrication du poiré

  • Le Petit-gris de Rennes est un melon cultivée comme son nom l’indique dans la région rennaise. Il est très sucrée et petit.

Passons désormais dans le vif du sujet avec les spécialités culinaires. Pour ce qui est des entrées ; Alors il y a

  • Le velouté de chou-fleur de Saint-Malo

  • La godaille de Lorient, qui est une soupe de poisson crustacés, coquillages, de pommes de terre et d’oignon. Elle est surtout servie dans la région de Lorient et sur le littoral méridional de la Bretagne.

  • La soupe aux haricots blancs de Paimpol

  • Le potage aux marrons de Redon

  • La soupe au lard et au sarrasin

  • La soupe de moules safranée avec du vin ; du poireau, des champignons

  • Le pâté breton composé de tête de porc et d’oignon

  • les célèbres pâtés Henaff, qu’il soit de foie, de campagne, de jambon, de mousse de canard, vous trouverez une large palette de choix. A cela s’ajoute ses rillettes de porc, de chorizo, de poulet rôti.

paté

(Photo crédit: ici)

  • La Quiberonnaise Sardines en conserves.

  • La tarte de Cancale composée de coquillages et d’une sauce blanche au muscadet couverte de chapelure et cuite au four

Pour les charcuteries, vous aurez

  • La célèbre andouille de Guémené, qui rivalise avec celle de Vire. Elle est constituée par une superposition de boyaux du gros intestin de porc saumurés, dégraissés, assaisonnés et qui une fois la préparation terminée présentera des cercles. Ensuite, elle est fumée au feu de bois de chêne ou de Hêtre. Puis, il y a le séchage pendant plusieurs semaines. Les deux dernières phases de sa fabrication consiste à la piquer pour y faire ressortir toute la graisse et la cuire dans un bouillon pendant 3 ou 4 heures. En général, cette andouille mesure 60 cm e à un diamètre compris entre 6 et 8 cm.

Ambiance-ndouille-guemene3-559x400

 

(Photo crédit:ici)

  • Il y a aussi, l’andouille du Coglais ou la Coglaise (nord-est de l’Île-et-Vilaine)

  • Le boudin aux oignons est également une spécialité bretonne. Il est composé comme de sang de porc breton frais, du gras de viande issus de la poitrine ou de la gorge et des oignons. Il peut être consommé chaud ou froid, grillé, cuit au four

  • Bien n’oublions pas les différents pâtés, en plus déjà évoqués comme le pâté breton ou de campagne. Il est constitué de viande de porcs surtout provenant de la gorge et d’abats, d’oignons, de fines herbes comme le thym, le persil, le laurier, sel, poivre. Le tout est enveloppé dans une crépine et cuit dans un four très chaud avant de refroidir 24h avant d’être dégusté.

Pour les plats, commençons par ceux à base de coquillages et de poissons.

  • les moules marinières (avec du vin blanc) et à la bretonne.(avec du cidre)

  • les Coquilles Saint-Jacques, il existe plusieurs recettes bretonnes. Par exemple, les noix de Saint-Jacques de Saint-Brieuc ( noix de Saint-Brieuc, fleur de sel de Guérande, gingembre, piment d’Espelette, vin, crème, bouillon de crustacé, crozets de Savoie,…), les coquilles de Saint-Jacques gratinées (St-Jacques, beurre, échalote, oignon, vin blanc, chapelure), la coquille Saint-Jacques à la Bretonne (Saint-Jacques, persil, oignon jaune, vin blanc, beurre, chapelure).

  • Le homard, là aussi plusieurs recettes, il y a le homard à l’armoricaine (avec du cognac, vin blanc, des tomates entre autres), le homard en croûte ( avec des champignons de Paris, du vin blanc,de la crème..), le homard à la Morbihannaise ( eau-de-vie-e cidre, curry ou Kari Gosse, du muscadet, tomates, oignon..)

  • Les araignées de mer farcies et les palourdes farcies et gratinées.

  • Le Cotriade, spécialité du sud Finistère est une sorte de bouillabaisse faite de poissons des espèces présente en Bretagne.

cotriade

(Photo crédit:ici)

  • La lotte à l’Armoricaine

  • les maquereaux au cidre à la rennaise

  • Les filets de Julienne de Saint-Malo

  • La morue à la paimpolaise, et la morue aux poireaux à la brestoise (pochée et accompagnée de pomme de terre, puis nappée de la sauce aux poireau)

Les plats à base de viande

  • La fameuse galette saucisse, qui est tout simplement une saucisse grillée enroulée dans une galette de sarrasin

Galette_saucisse_1-150x1501

(Photo crédit:ici)

  • Le Kig ha farz (veut dire viande et farce)est quant à lui, un pot-au-feu compose de lard , de jarret de porc essentiellement, de bœuf, de chou, carottes, navets, poireau, œufs, farine de blé noir et de froment . Les farines servent pour la composition des Farz,qui sont mises dans des sacs et cuisent dans le même bouillon que les viandes . A noter, que c’est une spécialité de la région de Léon.

kig-ha-farz

(Photo crédit:ici)

  • La roulade de Sévigné, est une spécialité de la ville de Vitré. C’est un plat composé de pintade désossée afin de rouler la viande. Elle est accompagnée d’une farce faite de noix, de pommes reinette et de champignon de Paris.

roulade

(Photo crédit:ici)

  • Le coucou de Rennes, c’est un plat à base de volaille plus exactement de poule comme son nom l’indique. C’est un plat qui peut se servir pour les fêtes de fin d’année et s’accompagner de légumes.

  • La potée bretonne faite de jarret, de saucisse et de légumes

  • Les rognon de veau au cidre de Haute-Bretagne

  • Les tripes aux poireaux et au cidre

Pour ce qui concerne les fromages

  • L’abbaye de la Joie Notre-Dame fabriqué par les moines de cet abbaye, qui se situe au passage à Campénéac.

  • Le Petit Billy de Noyal-sur-Vilaine est un fromage au lait de chèvre pasteurisé

billy

(Photo crédit:ici)

  • Le petit breton fabriqué de puis 1921, est un fromage à pâte pressée non cuite et qui est affiné dans des caves. Il a une texture onctueuse et fondante

  • La tome de Rhuys est un fromage au lait cru dont la pâte est pressée non cuite ;

  • Le fromage de l’abbaye de Timadeuc, fabriqué par les moines. Et dont l’abbaye se situe dans le Morbihan à Bréhan.

Timadeuc

(Photo crédit:ici)

  • La tome des Monts d’Arrée est un fromage au lait cru à pâte pressé. Il a un diamètre de 18 à 20 cm et pèse entre 1,1 kg et 1,4 kg

Pour les desserts

  • Il y a évidemment les crêpes avec toutes ses recettes. Qu’elles soient nature, sucrée, au citron, aux pommes, antillaise, il existe mille et une recette pour satisfaire vos palais

  • les beignets bretons, qui sont des beignets de pomme au cidre

  • Le far breton ou Farz forn autre grande spécialité de cette région. Il est facile à réaliser puisqu’il ne faut que des œufs, du sucre, de la farine et du lait. Il existe plusieurs recettes mais la plus célèbre est celle avec les pruneaux

arton213

(Photo crédit:ici)

  • Le gâteau breton surtout composé de beurre demi-sel, farine, sucre et jaunes d’œuf. Sa texture est plutôt sablée. Il peut parfois être avec une crème de framboises, de pruneaux ou aromatisé avec du rhum ou de la fleur d’oranger. A noter, pour avoir le nom de gâteau breton, il doit avoir au minimum 20 % de beurre.

  • Le Kouign-amann est un gâteau extrêmement calorique riche en beurre et sucre donc mesdames oubliez le régime pour le déguster. C’est une spécialité de Douarnenez.

kouignamann2_1346342498

(Photo crédit:ici)

  • Le Ker-y-Pom est une brioche au chocolat

158491-2

(Photo crédit:ici)

  • Le Quatre-quarts, il est inutile à présenter. Tout le monde le connaît de par la simplicité de sa réalisation, puisque le dosage est le même pour tous les ingrédients, qui sont le sucre, la farine, le beurre et les œufs.

  • Le Vitréais est un gâteau aux pommes caramélisées et aux amandes. Les pommes cuisent dans le mélange composé de crème, beurre et de caramel blond. Les amandes recouvrent ce dernier.

 

vitreais

(Photo crédit:ici)

  • Le Parlementin de Rennes est composé de cidre, de pommes et d’amandes

  • Le caramel au beurre salé est typique de Bretagne surtout dans le Morbihan.

  • Le palet breton est un biscuit fait à partir d’une pâte brisée

palets-bretons

(Photo crédit:ici)

Je terminerai par vous évoquer, les alcools de Bretagne

  • Le cidre

  • Le poiré

  • Pour les bières, vous avez par exemple la Britt et qui existe sous plusieurs variétés blondes, blanche ou rousse, La Coreff (originaire de Morlaix) et là aussi, il y a plusieurs types blondes, ambrées, brunes et stout, la Lancelot, la Mor Braz (utilisation de l’eau de mer dans sa fabrication), la Tri Martolod blonde ou brune.

  • Le fameux Chouchen obtenu suite à la fermentation en fût de miel breton dans de l’eau. La fermentation démarre avec l’ajout du jus de pomme. Il est à servir frais et sert souvent d’apéritif. Ce qui le différencie de l’hydromel, c’est que, les pommes sont remplacées par des levures.

  • Le lambic est une eau-de-vie bretonne à base de cidre


Leave a Reply

Your email address will not be published.

*