Zoomsurlafrance

un regard sur notre belle france

Les spécialités culinaires de Paris

Paris est réputé pour ses monuments, ses musées, ses cabarets. Mais tout comme ville, elle a ses spécialités culinaires. C’est pourquoi, je vais vous en présenter quelques une de manière brève.

Tout d’abord, la première spécialité est La baguette parisienne. Il faut savoir, qu’elle ne fut pas née à Paris mais importée d’Autriche vers 1890. À son début, c’était une baguette viennoise sucrée. Ce n’est,que vers les années 1930 avec l’expansion du pain blanc et l’apparition de nouvelles levures sèches, que les boulangers parisiens la transformèrent. Ainsi donc naquit notre baguette parisienne célèbre dans le monde entier. Son avantage, c’est qu’elle se consomme facilement et à tout moment de la journée, que ce soit avec du beurre, de la confiture, ou bien servir d’accompagnement pour un plat par exemple.

Les spécialités parisiennes dans le domaine de la charcuterie sont

  • Le saucisson de Paris ou le saucisson ail, qui est fait avec de la viande de porc hachée, d’ail haché et le tout mélangé dans du blanc d’œuf et enfin assaisonnez avec du sel du poivre et des épices. Il peut être consommé froid ou chaud et servir dans l’élaboration de sandwichs ou en accompagnement d’un plat.

saucisson-de-Paris-ou-Paris-ail

  • Le jambon de Paris est en fait un bloc de 5 à 6 kg, qui est découpé en tranches. Il y a plusieurs qualités : traditionnel, supérieur ou en torchon. Le morceau de porc, qui sert à sa confection est la cuisse, qui a été au préalable désossée, dénervée, saumurée avant d’être trop cuit durant plusieurs heures dans un moule rectangulaire hermétiquement fermé et dans un bouillon aromatisé de bouquet garni, clou de girofle, genièvre , coriandre. Il est parfait pour les recettes des croques monsieur autre spécialité parisienne, des croissants au jambon, les sandwichs jambon beurre, ou les endives au jambon par exemple ou alors il peut être consommé en accompagnant une purée.

  • jambon-paris-33055_w600
  • Le boudin de Paris, quant à lui est un met ancien, puisqu’au Moyen Âge il était très consommé. Il est particulier dans cette fabrication par rapport aux autres boudins Français, qui sont nombre de 15 au total. En effet pour le fabriquer, il faut mettre un tiers de sang de porc, un tiers de gras de porc et un tiers d’oignons cuits. À noter également, que mis à part le boudin de Strasbourg, c’est le seul, qui utilise des oignons dans sa fabrication. On peut le consommer avec une purée de pommes de terre ou avec des pommes cuites.

boudin-de-paris

Les potages.

  • Le potage Saint-Germain fait de pois frais

  • Le potage Germiny fait d’oseille

  • La soupe cressonnière comme son nom l’indique est composée de cresson.

    Les entrées.

  • Le célèbre œuf mayonnaise est très prisé dans les brasseries parisiennes.

  • Le poireau vinaigrette.

  • Le harengs pommes de terre à l’huile lui aussi est très présent dans les brasseries.

  • Le céleri rémoulade

Les spécialités de poisson.

  • Le Colin froid à la mayonnaise

  • Le homard terminador

  • La sole Marguery fut inventé par le restaurateur Marguery sous Napoléon III. C’est en fait un filet de sol accompagné de moules et de crevettes le tout avec une sauce au vin blanc.

filets-de-sole-marguery

  • La matelote d’anguille

  • La langouste à la parisienne est à plat typiquement parisien et gastronomique. Elle se sert avec des artichauts et de la mayonnaise

langouste_la_parisienne

Les spécialités de volaille.

  • Le poulet père Lathuille est une recette de poulet accompagné de pommes de terre et d’artichauts.

  • Le poulet Franchard

Les spécialités de viande.

  • Le navarin d’agneau est à plat très apprécié par les parisiens. L’épaule d’agneau est servie avec des légumes tels que le navet d’où son nom, des carottes, des pommes de terre, et des courgettes. Il existe aussi une variante avec à la place de l’agneau, du porc, du veau ou du canard.

  • La côte de bœuf rôtie cuite au four. Ce plat fut très prisé au XIXe siècle dans le quartier de la Villette non loin des abattoirs. En guise d’accompagnement, elle peut-être mangée avec des légumes de saison, et où avec une sauce béarnaise au choix.

  • L’entrecôte Bercy, quant à elle est grillée avec du cresson et du persil. Elle se consomme surtout avec une sauce à base de vin blanc, de jus de citron et des échalottes

Entrecote_Bercy-

  • Le hachis parmentier, est composé de viande hachée et d’une purée de pommes de terre et serait né à Paris

  • Le tournedos Rossini est né à Paris. C’est une pièce de Bœuf de 6 cm placée sur un toast puis recouvert d’une tranche de foie gras poêlé et de truffe noire pour être ensuite nappé d’une sauce au porto ou madère.

01-tournedos-rossini

  • Les rognons de veau Bercy

Les viennoiseries.

  • La brioche parisienne.

recette-brioche-parisienne-l750-h534-c

  • Les croissants

  • Le pain viennois.

  • Les chouquettes

chouquettes

Les desserts.

C’est certainement la catégorie où il existe le plus de spécialités parisiennes.

  • La tarte bourdaloue composée de poires pochées dans une crème d’amande.

  • L’Amandine, quant à elle, est une petite tartelette garnie d’une pâte aux amandes et saupoudrée d’amandes effilées.

  • Le saint-honoré, nom du Saint patron des boulangers et des pâtissiers. Il se compose d’une pâte brisée ou feuilletée en forme de disque et sur laquelle, on y dépose une couronne de choux à la crème puis saupoudrée au sucre glacé. Et au centre du gâteau, il est rempli d’une crème pâtissière.

_st_honore_classique

 

  • Le moka, quant à lui est en fait d’une génoise nappée d’une crème parfumée au café.

  • Le flan parisien.

flan

 

  • Le millefeuille.

140063_mille-feuille

  • L’opéra .

opera

 

  • Le Paris- brest comme son nom l’indique est une spécialité parisienne. Il se compose d’une couronne de pâte à chou fourrée avec de la crème pralinée et couvert d’amandes effilées.

Recipe-Paris-Brest-01

À noter que la pâte Chou est vraiment très présente dans beaucoup de desserts comme par exemple en plus de ceux, que j’ai déjà évoqués les éclairs, la religieuse et les profiterolles

.

Comme vous avez pu le voir dans cette petite liste, les spécialités parisiennes sont assez nombreuses. Et souvent, on y retrouve des mets, que nous ne soupçonnions pas leurs origines parisiennes tellement ils sont répandus sur tout le territoire français.

 


Leave a Reply

Your email address will not be published.

*